Déconfinement en France: près de 45.000 verbalisations pour non-port du masque

Depuis le mois de mai, près de 45.000 personnes ont été verbalisées en France pour non port du masque, une infraction sanctionnée par une amende de 135 euros, selon des chiffres révélés par le ministre de l’Intérieur.

Un total de 44.429 personnes ont été sanctionnées d’une amende de 135 euros depuis le déconfinement, le 11 mai dernier, parce qu’elles ne portaient pas de masque, a annoncé, jeudi, Gérald Darmanin, devant une commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire.

Le ministre de l’Intérieur s’est félicité que les forces de l’ordre soient « pleinement mobilisées » sur le territoire français à travers l’utilisation du « procès-verbal électronique » ces derniers mois. Pour freiner la propagation du coronavirus, casser la chaîne de transmission et limiter le rebond épidémique, le port du masque est obligatoire quasi partout en France : dans les lieux clos publics depuis le 20 juillet et dans l’espace public et la rue, si les préfets de la ville concernée le décident, depuis le 31 juillet.

Depuis la rentrée, le masque est devenu obligatoire dans les écoles à partir du collège pour les élèves et pour tous les enseignants, mais également en entreprise.

Jeudi, Santé Publique France a affirmé que la progression du virus était toujours « exponentielle », avec 10.593 nouveaux cas en 24 heures, un record, alors que cinquante personnes sont décédées en 24h. 84 nouveaux foyers de contamination (« clusters ») ont été détectés dans le même laps de temps.

L’épidémie du nouveau coronavirus est « très active » en France, où le virus a fait plus de 30.000 morts depuis mars dernier, a averti, de son côté, le ministre de la Santé, Olivier Véran, estimant que les Français devront « apprendre à vivre » avec le virus et à « conserver la vie sociale, économique, culturelle et citoyenne ».

Le ministre est également revenu, jeudi, lors d’une rencontre avec la presse, vouée à devenir hebdomadaire, sur les quatre piliers de la stratégie gouvernementale de lutte contre la Covid-19, à savoir les gestes barrières, la doctrine « tester, alerter », une stratégie localisée et adaptée à chaque territoire, et la protection des personnes vulnérables et âgées.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Enseignant décapité en France: les derniers éléments de l’affaire

Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron présidera mercredi soir un hommage national au professeur décapité.