Crise diplomatique entre l’Arabie saoudite et le Canada

L’Arabie saoudite a convoqué son ambassadeur à Ottawa pour consultations et demandé à l’ambassadeur canadien de quitter le royaume dans les 24 heures, après ce qu’elle a qualifié d’”ingérence” du Canada dans ses affaires intérieures, a indiqué le ministère saoudien des Affaires étrangères.

“Le royaume annonce qu’il rappelle son ambassadeur au Canada pour consultations”, a indiqué le ministère saoudien dans un communiqué lundi.

Il a en outre annoncé que l’ambassadeur du Canada à Ryad avait 24 heures pour quitter le pays et que le royaume avait décidé de “geler toutes nouvelles transactions concernant le commerce et les investissements” avec le Canada, en raison des déclarations du ministère canadien des Affaires étrangères qui constituent “une ingérence claire et flagrante dans les affaires intérieures du royaume”.

Le ministère saoudien a souligné que ces mesures ont été prises après avoir pris connaissance des propos “de la ministre canadienne des Affaires étrangères et de l’ambassade du Canada à Riyad, concernant ce qu’elles ont qualifié de militants de la société civile arrêtés dans le royaume et elles appelaient les autorités du royaume à les libérer immédiatement”.

“Il est très regrettable que les mots ‘libération immédiate’ figurent dans le communiqué” de l’ambassade canadienne, a déclaré le ministère, soulignant que “c’est inacceptable dans les relations entre deux pays”.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

La Russie précise ses positions sur le Sahara

La déclaration du diplomate intervient une semaine après la table ronde tenue à Genève entre le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie et la Mauritanie.