Crash de l’avion d’Ethiopian Airlines: ce que l’on sait

Deux Marocains figurent parmi les victimes du crash, dimanche matin, d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis-Abeba – Nairobi avec 157 personnes à bord qui ont toutes péri dans ce crash, rapporte l’agence officielle éthiopienne de presse ENA.

Suite à ce crash, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a mis en place une cellule de crise au niveau de la Direction des affaires consulaires et sociales pour suivre la situation avec les autorités éthiopiennes.

Parmi les autres victimes figurent aussi 32 Kényans, 9 Éthiopiens, 3 Australiens, 1 Belge, 18 Canadiens, 8 Chinois, 5 Néerlandais, 1 Djiboutien, 6 Egyptiens, 2 Espagnols, 7 Français, 7 Anglais, 1 Indonésien, 2 Israéliens, 4 Indiens, 1 Irlandais, 8 Italiens, 1 Mozambicain, 1 Norvégien, 2 Polonais, 3 Russes, 1 Rwandais, 1 Saoudien, 1 Soudanais, 1 Somalien, 1 Serbe, 4 Slovaques, 3 suédois, 1 Togolais, 1 Ougandais, 8 Américains, 1 Yéménite, 1 Népalais, 1 Nigérian et 2 sans identités, selon une liste publiée par ENA. Aucun des 149 passagers et 8 membres d’équipage à bord n’a survécu au crash du Boeing 737 qui assurait la liaison Addis-Abeba-Nairobi.

Le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait un vol régulier à destination de Nairobi, s’est écrasés 06 minutes après son décollage de l’aéroport d’Addis-Abeba près de Bishoftu à 60 km de la capitale, avait précisé l’agence ENA.
S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Boeing: le crash d’Ethiopian Airlines prend une nouvelle tournure

Des avocats représentant 15 familles kényanes, dont les proches sont morts dans le crash d'avion du 10 mars en Éthiopie, ont annoncé vendredi que leurs clients avaient rejeté l'offre de Boeing pour un règlement de l'affaire à l'amiable.