Crash d’avion en Iran: ce qu’a exigé Justin Trudeau

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a exigé, ce samedi, qu’une «enquête crédible, indépendante et incluant la collaboration du Canada» soit menée sur les circonstances du crash de l’avion ukrainien que l’Iran a admis avoir abattu par erreur, et qui a coûté la vie à 176 passagers dont 57 Canadiens.

Lors d’une conférence de presse samedi, Trudeau a indiqué avoir discuté avec le président iranien, Hassan Rouhani, tôt le matin, lui soulignant que la reconnaissance de Téhéran était “un pas important pour donner des réponses”.

“Nous allons continuer à exiger plus d’informations et une enquête plus approfondie”, a insisté le premier ministre, ajoutant que «l’Iran a admis un fait très grave et doit en assumer la pleine responsabilité”.

“C’est une tragédie nationale”, a affirmé le Premier ministre tout en relevant que « le Canada et le monde ont encore plusieurs questions”.

Il s’est déclaré “engagé fermement à trouver des réponses, la compensation, l’aide et la justice pour toutes les victimes” de cette tragédie nationale, et a demandé ce que les familles des victimes obtiennent la justice qu’elle mérite.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, avait annoncé vendredi la mise en place d’un groupe de pays dont des ressortissants ont été tués dans le crash de l’avion ukrainien en Iran.

Le groupe qui comprend le Canada, l’Ukraine, la Suède, l’Afghanistan et le Royaume-Uni, entend «parler d’une seule voix» et exiger une enquête complète et transparente sur les causes de la tragédie, a-t-il déclaré.

L’armée iranienne a reconnu samedi que l’avion avait été touché “par erreur” par un missile. Le Boeing affrété par la compagnie ukrainienne avait été pris pour «un avion hostile», alors que l’Iran avait répliqué à l’assassinat du général Soleimani en frappant des installations américaines en Irak quelques heures plus tôt.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: Justin Trudeau se place en isolement

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé, ce jeudi, qu'il se plaçait en isolement après que son épouse a commencé à ressentir des symptômes pseudo-grippaux.