Covid-19: Madrid maintenue en phase 0 du confinement

La communauté autonome de Madrid ne va pas passer, lundi prochain, à la 1ère phase du plan de déconfinement, prévu jusqu’à fin juin, a annoncé, vendredi soir, le ministre de la Santé, Salvador Illa.

« La région de Madrid restera dans la phase 0 du déconfinement, tout comme Barcelone et certaines zones de Castille et León, mais avec un allègement des mesures » strictes qui restent en vigueur, a précisé Illa lors d’une conférence de presse tenue à l’issue d’une réunion inter-territoriale entre le ministère et les communautés autonomes.

« Notre décision est basée sur des critères de prudence et de sécurité », a-t-il insisté, ajoutant « nous entretenons des relations de travail fluides et cordiales avec toutes les communautés autonomes, y compris Madrid ».

Concernant les communautés autonomes de Valence, d’Andalousie et de la Castille-La Manche, qui l’avaient fait partiellement depuis le début de cette semaine, ainsi que 42 zones sanitaires de la région de Castille et Léon, elles pourront entrer à partir du 18 mai dans la première des trois phases du déconfinement progressif.

Ainsi, 70% des Espagnols (32 millions de personnes) seront autorisés à partir de lundi prochain à se retrouver entre amis ou en famille, ou encore à s’asseoir aux terrasses des cafés, tandis que les 45.000 habitants des îles de Formentera, les Baléares, El Hierro, la Gomera et de La Graciosa entreront dans la 2ème phase du déconfinement. « Ce n’est pas une question d’opinion, car les données doivent être mises sur la table et une évaluation aussi objective que possible doit être faite », a souligné, quant à lui, le directeur du Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires du ministère de la Santé, Fernando Simón, pour qui le risque de résurgence existe » et à certains endroits il est « très élevé ».

« Une ville comme Madrid si elle connaissait un regain de contagion, affecterait probablement toute l’Espagne », a-t-il averti.

Le gouvernement a, en outre, décidé d’alléger les mesures strictes toujours en vigueur dans la région de Madrid, la Catalogne et la région de Castille et Léon.

Ainsi, à partir de lundi les magasins pourront ouvrir sans rendez-vous, toujours en limitant de nombre des clients, les lieux de culte pourront rouvrir en limitant l’accueil à un tiers de leur capacité et les services sociaux pourront reprendre. Entretemps, l’Espagne a commencé ce vendredi à contrôler les voyageurs étrangers arrivant dans ses aéroports, prenant leur température et leur demandant d’observer une quarantaine de 14 jours, pour éviter une résurgence du nouveau coronavirus. Durant leur quarantaine, ces personnes ne pourront sortir de leur logement que pour acheter des produits de première nécessité ou se faire soigner, et ce toujours en portant un masque. Elles pourront aussi être contactées par les services sanitaires pour leur suivi. L’Espagne est entrée jeudi dans son troisième mois de confinement prévu jusqu’au 24 mai.

Le plan de déconfinement « progressif » de l’Espagne comporte quatre phases, qui seront déclinées à des rythmes différents dans chaque région en fonction de l’évolution de l’épidémie.

La phase de désescalade vers la nouvelle normalité aura une durée minimale de six semaines et maximale de huit semaines pour tout le territoire espagnol.

A l’issue de toutes ces phases, dont le passage d’une à l’autre dépendrait de l’évolution de la pandémie de Covid-19, l’Espagne entrera dans une « nouvelle normalité » permettant l’ouverture totale de l’activité économique.

Selon le dernier bilan donné ce vendredi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 230.183 cas confirmés au Covid-19, dont 27.459 décès et 144.783 patients rétablis.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page