Covid-19: l’Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie

Avec 110.238 cas de contamination au nouveau coronavirus et 10.003 décès, l’Espagne est entrée dans la phase de “ralentissement” de la pandémie, a annoncé, jeudi, le ministre de la Santé, Salvador Illa.

“Les données nous montrent que la courbe de contamination s’est stabilisée, que nous avons atteint le premier objectif d’arriver au pic de la courbe et que nous sommes entrés dans la phase de ralentissement” de la pandémie, a précisé M. Illa, lors de son comparution devant la Commission de la santé et la consommation du Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) sur la crise du coronavirus.

La progression quotidienne du nombre de cas confirmés dans le pays a encore ralenti légèrement à 7,9% ce jeudi, contre 8,2% la veille et 18% il y a une semaine, a fait savoir le ministre, notant que la hausse de patients en soins intensifs a aussi baissé à environ 4% contre 16% il y a sept jours.

L’évolution du nombre de morts s’est, quant à elle, stabilisée jeudi à +10,5% en 24 heures contre 10,6% la veille et 19,1% il y a une semaine, a-t-il poursuivi, relevant que les personnes guéries sont toujours plus nombreuses, atteignant 26.743, soit près d’un quart (24%) des cas confirmés, en hausse de 18% en 24h, contre 13% une semaine auparavant. Le ministre a, dans ce cadre, souligné la nécessité de déployer davantage d’efforts pour accélérer la descente de la courbe, notant que le système de santé fera encore face “à des jours difficiles”, en raison notamment de l’accumulation de patients en soins intensifs.

“Malgré cette situation, notre système de santé est et sera à la hauteur de ce défi. Nous réagissons avec force, générosité et solidarité”, a-t-il dit, saluant “l’énorme capacité de réponse” du système de santé à cette crise.

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que “la santé passe avant l’économie”, car “sans santé il n’y a pas d’économie”, en référence aux mesures restrictives qui ont été prises par l’exécutif pour atténuer l’impact du coronavirus, ajoutant “il y a une lumière au bout du tunnel, nous reviendrons à la normale”.

Le gouvernement espagnol a souligné, dans un communiqué, qu’environ 34 millions d’unités de matériel sanitaire ont été distribuées, du 10 mars au 1er avril, sur les différentes communautés autonomes du pays, pour lutter contre la pandémie de coronavirus dans les meilleures conditions possibles.

Il s’agit notamment des masques, gants, blouses jetables, respirateurs et des solutions hydroalcooliques.

L’Espagne est placée depuis le 15 mars en état d’alerte pour une période de quinze jours, qui a été prolongée jusqu’au 11 avril, en vue de freiner la propagation du coronavirus.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara: la justice espagnole inflige un nouveau revers au polisario

La justice espagnole a infligé un nouveau revers au polisario et à ses sympathisants en prohibant l'utilisation de ses slogans et de ses bannières dans les lieux publics.