Covid-19: les États membres de l’UE approuvent les principales dispositions du passeport sanitaire

Les représentants des 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont approuvé, jeudi, les lignes directrices encadrant les principales dispositions techniques du futur certificat vert numérique, qui vise à faciliter la circulation dans l’UE et à relancer le tourisme dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Ce document, qui prouvera qu’une personne a été vaccinée contre le coronavirus, a reçu un résultat négatif à un test de dépistage ou a guéri du Covid-19, sera disponible gratuitement, sous forme électronique ou sur papier.

Les représentants des Vingt-sept ont approuvé la structure des données et les mécanismes de codage, y compris le code QR, qui garantira que tous les certificats, qu’ils soient numériques ou sur papier, puissent être lus et vérifiés dans toute l’UE, précise la Commission européenne dans un communiqué.

Les lignes directrices décrivent également le portail européen mis en place par la Commission, qui permettra le partage des clés de signature électronique afin que l’authenticité des certificats verts numériques puisse être vérifiée dans toute l’UE.

Les représentants des États membres se sont également accordés sur la nécessité de veiller à la protection des données personnelles et à ce que l’authenticité des certificats verts numériques puisse être vérifiée dans toute l’UE.

Pour que les certificats verts numériques puissent être introduits en juin, la mise en œuvre technique doit progresser parallèlement au processus législatif, insiste la Commission, ajoutant que la prochaine étape sur le plan technique est désormais la mise en place des infrastructures aux niveaux des États membres, le déploiement de solutions nationales pour la délivrance, la vérification et le stockage des certificats verts numériques et l’installation du portail de l’UE.

Après une phase pilote en mai, le portail devrait être prêt dès le mois de juin pour permettre aux États membres de se connecter, ajoute l’exécutif européen.

Le Parlement pourrait entériner le certificat vert numérique au cours de sa session plénière du 7 au 10 juin.

S.L. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page