Covid-19/France: des patients seront évacués par TGV

Un total de 38 patients gravement atteints du nouveau coronavirus seront transférés mercredi par TGV depuis l’Île-de-France, l’une des régions les plus touchées par le virus, ont indiqué ce mardi des responsables de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Avec 870 malades atteints du coronavirus admis en réanimation, “le nombre de patients tangente le nombre de lits disponibles” dans le centre hospitalier universitaire francilien, a indiqué le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, cité par des médias.

“Ça ne veut pas dire qu’on est complètement saturé” car “on continue à ouvrir des lits”, a-t-il dit, ajoutant qu’”on arrive chaque jour à dépasser la limite de la veille, mais pas assez vite pour avoir une marge de sécurité”.

Pour sa part, le directeur médical de crise de l’AP-HP, Bruno Riou, a indiqué que ces transferts constituent une “soupape de sécurité extrêmement importante”.

Les patients à transférer mercredi viendront s’ajouter aux 12 évacués par hélicoptère la semaine dernière vers Tours, et à d’autres transports par route, a-t-il expliqué.

Ces opérations ne concernent pas que les établissements de l’AP-HP: dans toute l’Île-de-France, le nombre de malades du coronavirus en réanimation avoisinait “1.900 ce matin”, a fait savoir le Pr Antoine Vieillard-Baron, chef du service de réanimation de l’hôpital Ambroise-Paré.

Ces évacuations s’ajoutent à celles opérées depuis quelques jours par des hélicoptères et avions de l’armée française aussi bien à l’intérieur de la France que vers des pays voisins comme l’Allemagne, en vue de désengorger les services de réanimation de certaines régions, comme le Grand-Est.

Entre jeudi et dimanche, 56 patients en réanimation avaient été évacués de Strasbourg, Mulhouse et Nancy à bord de trois TGV spécialement aménagés vers des hôpitaux du nord (Angers, les Pays-de-la-Loire, Le Mans, Nantes, La Roche-sur-Yon) et vers la Nouvelle-Aquitaine, dans le sud-ouest du pays, afin de désengorger les hôpitaux de la région de l’Est, où les services de réanimation ont atteint leur capacité maximale.

Face à la propagation accélérée du coronavirus, le gouvernement avait annoncé samedi l’augmentation de la capacité en lits de réanimation de 5.000 à 10.000 lits dans la perspective d’atteindre 14.000.

La France compte 3.024 morts dus au Covid-19 depuis le début de l’épidémie, alors que 5.107 personnes sont hospitalisées en réanimation, selon le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires françaises.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: un premier décès à Guelmim-Oued Noun

Un premier cas de décès par le nouveau coronavirus (Covid-19) a été enregistré ce mercredi dans la région de Guelmim-Oued Noun, a annoncé la direction régionale de la Santé (DRS).