Covid-19 en France: nouvelles révélations sur le variant brésilien

Le Conseil scientifique, instance mise en place pour éclairer le gouvernement français dans sa gestion de la crise sanitaire du Covid-19, s’inquiète dans son dernier avis d’un scénario où le variant brésilien deviendrait majoritaire en France cet été.

« Un risque d’extension du variant BR-P1 doit être pris en compte durant l’été 2021, si on observe une baisse du variant UK et une couverture vaccinale avec les vaccins à ARNm en hausse, mais à un niveau encore insuffisant », note le Conseil scientifique dans son avis rendu public dimanche.

L’instance met en garde contre une mutation au niveau de transmission élevé, mais dont on « ne sait pas encore » si elle est plus létale que le variant britannique. En revanche, relève le Conseil, elle diminue l’efficacité des vaccins ARN messagers actuellement autorisés en France, en l’occurrence Pfizer-BioNTech et Moderna.

Dans son avis relayé par la presse locale, le Conseil scientifique, dirigé par l’immunologue Jean-François Delfraissy, souligne toutefois qu' »actuellement, aucun signal d’une évolution particulière du variant BR-P1 n’a été observé à ce jour » sur le territoire métropolitain.

Selon les dernières enquêtes, ce variant ne représentait que 0,3% des nouvelles infections à la fin du mois de mars, contrairement au variant britannique, devenu majoritaire depuis plusieurs mois en France.

Mais face à la propagation de ce virus au Brésil et sa circulation qui croît fortement en Guyane, le Conseil scientifique a appelé le gouvernement à prendre de nouvelles mesures sanitaires aussi bien pour ce territoire d’outre-mer que pour la France métropolitaine.

« L’incidence augmente fortement en Guyane depuis 4 semaines avec une présence très majoritaire du variant BR-P1 », prévient l’instance, qui propose notamment d’avancer le couvre-feu de 19h à 17h, d’instaurer un confinement le dimanche et de maintenir la suspension des vols avec le Brésil.

Pour la France métropolitaine, les experts du Conseil scientifique proposent entre autres de suspendre provisoirement les vols avec d’autres pays d’Amérique du Sud.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page