Covid-19 en Espagne: aucune manifestation pour le 8 mars à Madrid

Les autorités espagnoles ont interdit, jeudi, la célébration de défilés et de mobilisations pour commémorer la Journée internationale de la femme le 8 mars à Madrid.

« Madrid reste l’une des régions espagnoles où le taux d’infection est le plus élevé et où le nombre d’admissions à l’hôpital est le plus élevé », a indiqué le délégué du gouvernement espagnol à Madrid, José Manuel Franco, lors d’une conférence de presse.

Les services concernés ont reçu pas moins de 104 demandes d’autorisation pour manifester les 6, 7 et 8 mars, soit le nombre prévu de participants pourrait atteindre facilement 60.000 personnes, a-t-il précisé.

« Le problème est la taille des foules qui s’amasseraient en quelques heures et à quelques endroits », a estimé le responsable espagnol.

Alors que le nombre de contaminations pour 100.000 personnes au cours des deux dernières semaines ne cesse de baisser dans l’ensemble de l’Espagne pour se situer à 160 cas, Madrid reste la seule région avec un taux supérieur à 250 cas.

Cette décision a provoqué l’indignation des organisations féministes en Espagne. Le mouvement de la Commission du 8 Mars dans la région de Madrid a indiqué dans un tweet « ils veulent nous faire taire, mais notre cri est déjà mondial ».

« Nous serons présents le 8 mars. Parce que la crise provoquée par la pandémie a affecté tout particulièrement les femmes », a ajouté l’organisation.

Les manifestations organisées l’année dernière à Madrid à l’occasion de la Journée de la Femme ont suscité de vives polémiques sur la question de la propagation du coronavirus dans le pays.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page