Covid-19: de nouvelles mesures attendues en France

Le gouvernement français doit annoncer, ce jeudi, de nouvelles mesures de restrictions pour freiner l’épidémie du Covid-19.

Alors que le système hospitalier est sous tension et que les disparités entre territoires en termes de contamination demeurent, le Premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse à 18h00 (HL), pour faire le point sur la situation épidémique.

Le chef du gouvernement devrait annoncer un renforcement des restrictions sanitaires dans les 20 départements placés sous surveillance depuis la semaine dernière, selon les médias du pays. Toutefois, d’après des sources gouvernementales, la liste des départements placés sous surveillance pourrait évoluer, avec l’ajout de nouveaux départements et le retrait de certains autres où la situation s’améliore.

« Le virus circule très activement partout sur le territoire », a confirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi à l’issue du Conseil des ministres. « Toute la France n’est pas touchée de manière homogène : il y a une situation hétérogène qui appelle évidemment une réponse différenciée dans une vingtaine de départements en raison d’une situation particulièrement préoccupante », a-t-il ajouté.

Un moment évoqué, le confinement de la région Île-de-France durant le week-end a été écarté pour le moment par l’exécutif, alors que le Pas-de-Calais où l’évolution du taux d’incidence préoccupe les autorités, sera concerné par cette mesure, croient savoir les mêmes sources.

Le gouvernement semble pour le moment écarter l’option d’un confinement généralisé de l’ensemble des pays, préférant des confinements localisés et ciblés. « Nous maintenons une approche qui est graduée, qui est ciblée, territoire par territoire: chaque région n’est pas identique, la situation n’est pas la même partout », a affirmé le porte-parole du gouvernement, appelant à « tout mettre en œuvre pour empêcher que la situation ne fasse tache d’huile dans les zones les plus préservées par l’épidémie » et prendre « toutes les mesures nécessaires au moment où elles sont nécessaires dans cette situation ».

Face à l’impatience de plus en plus palpable des Français avec l’arrivée des beaux jours, le gouvernement a laissé percer une lueur d’espoir promettant un retour à une vie plus normale « peut-être dès la mi-avril ».

« Le retour à une vie plus normale est en vue, les lieux qui font notre vie sociale rouvriront, c’est un horizon au bout du tunnel que nous devons avoir en vue », a promis le porte-parole de l’exécutif, en s’appuyant sur le déploiement de la campagne de vaccination.

Mercredi, le Président Emmanuel Macron a réuni le chef du gouvernement et plusieurs ministres, pour un nouveau conseil de défense consacré à la crise sanitaire, en vue d’évoquer les dispositifs à mettre en place pour permettre une prochaine « réouverture » du pays.

Sur le front épidémique, la France a enregistré mercredi près de 27.000 cas de contamination au nouveau coronavirus. Les décès liés au Covid-19 ont augmenté de plus 300 en 24 heures dans les hôpitaux, portant le total à 87.542 morts depuis le début de l’épidémie dans le pays.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page