Covid-19: alerte renforcée dans le nord-est de la Chine

Les autorités chinoises ont commencé à renforcer l’alerte dans certaines parties frontalières du nord-est, où une troisième ville a confiné jeudi ses habitants, après l’apparition de nouvelles contaminations au Covid-19.

Après la commune d’Ejin, à la frontière de la Mongolie, Heihe, à la frontière russe, a ordonné jeudi à ses habitants de rester à la maison sauf en cas d’urgence, selon un communiqué de la mairie.

La ville de 1,3 million d’habitants a demandé la suspension des activités de fabrication et des opérations commerciales dans les zones urbaines, à l’exception de celles qui sont essentielles.

Deux autres villes du Heilongjiang, Jixi et Mudanjiang, ont promis d’entrer dans un mode de « pré-guerre » de haute vigilance et de surveillance stricte, bien qu’aucune infection locale n’ait encore été signalée au cours de la semaine écoulée.

Près de 6 millions de Chinois font désormais l’objet de mesures de confinement, deux jours après une décision similaire décrétée dans la grande ville de Lanzhou (4 millions d’habitants), à 1.700 km à l’ouest de Pékin.

Selon des données officielles publiées jeudi, la Chine a signalé 23 cas symptomatiques transmis localement mercredi, contre 50 le jour précédent, ce qui porte le nombre total de cas à 270 depuis le 17 octobre, date du début de l’épidémie actuelle.

Bien que le nombre de cas soit minime par rapport à de nombreux cas hors de Chine, la propagation de la maladie à plus d’une douzaine de régions provinciales et la politique de tolérance zéro ont obligé les autorités locales à renforcer les restrictions.

Au 23 octobre, 76 % des 1,41 milliard d’habitants de la Chine avaient reçu des doses complètes du vaccin contre le Covid-19.

S.L. (avec MAP)



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page