Coronavirus : pourquoi et comment la décrue de l’épidémie se confirme en France

La Direction générale de la santé a publié, dimanche soir, de nouvelles statistiques sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France, qui confirment que la maladie continue de perdre du terrain.

Ainsi, 31 nouveaux décès liés au nouveau virus ont été recensés dans les hôpitaux durant les dernières vingt quatre heures en France, portant à 18.475 le nombre de personnes décédées en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie, a indiqué la DGS qui fait état d’une nouvelle baisse des hospitalisations et des admissions dans les services de réanimation, des indicateurs suivis de très près par les autorités sanitaires du pays.

Dans le détail, 14.322 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection COVID-19, contre 17.185 il y a une semaine, et 72 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures contre 121 dimanche dernier, a précisé la DGS dans un communiqué.

En outre, 1.319 patients (+18) atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont actuellement hospitalisés en réanimation contre 1.655 dimanche dernier, indique la DGS qui souligne que le solde reste négatif en réanimation, avec 6 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier.

Quatre régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation.

En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 115 hospitalisations, dont 22 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 101.657 personnes ont été hospitalisées, dont 17.951 en réanimation, alors que 68.355 personnes sont sorties de l’hôpital guéries.

Enfin, depuis le début de l’épidémie 18.475 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers. Quant au bilan des décès en établissements sociaux et médico-sociaux accueillant les personnes âgées, il sera actualisé mardi, selon Santé Publique France.

Ces chiffres de plus en plus rassurants sur l’évolution de l’épidémie en France interviennent alors que le pays se prépare à entamer mardi la deuxième phase du plan de déconfinement progressif avec un assouplissement des mesures, mais la vigilance reste de mise.

«Mardi prochain débutera la deuxième phase du déconfinement. De nouvelles libertés seront retrouvées, permettant aux Françaises et aux Français de reprendre certaines de leurs habitudes et pratiques quotidiennes. Ces bonnes nouvelles ne doivent pas faire oublier que le virus circule toujours sur le territoire national et qu’il est dangereux en particulier pour les personnes âgées et celles atteintes par une maladie chronique », a tenu à prévenir le ministère de la Santé qui a invité la population, face à la menace d’une reprise de l’épidémie, à continuer à appliquer les gestes de bon sens qui constituent la barrière nécessaire pour empêcher la propagation virale ».

AJ

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc reconfiné après Aid al-Adha ? Une source répond

A l’approche de la fin de l’état d’urgence sanitaire, prévue le 10 juillet courant, plusieurs rumeurs ont circulé selon lesquelles le gouvernement s’apprêterait à reconfiner toutes les villes du Maroc après Aid Al Adha.