Coronavirus en Tunisie : 75 cas au total, dont trois décès

La Tunisie a enregistré au total 75 cas confirmés de contamination au coronavirus, dont trois décès, selon le dernier bilan publié dimanche par le ministère tunisien de la Santé.

“Deux nouveaux décès des suites d’une contraction du coronavirus ont été confirmés, jusqu’au samedi 21 mars 2020”, a précisé la directrice de l’Observatoire tunisien maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya lors d’un point de presse.

Selon Mme Ben Alayya, le premier cas de décès avait été enregistré à Sousse, alors que les deux nouveaux cas ont été signalés à Sfax et Ariana.

Sur 132 analyses, 15 nouveaux cas ont été testés positifs le 21 mars, a fait savoir la même source.

Pour limiter la propagation de cette pandémie, les autorités tunisiennes avaient imposé un confinement total qui sera appliqué à partir de ce dimanche (06h00) et jusqu’au 4 avril prochain.

Pour le chef du gouvernement tunisien, Elyes Fakhfakh, le confinement total est une mesure qui concerne tous les Tunisiens, sauf à peu près 15 pc de la population qui continueront de travailler pour garantir la bonne marche des secteurs vitaux, tels la sécurité, la santé, l’agroalimentaire, l’eau, l’électricité et les banques.

Le confinement total est une mesure préventive “visant à garantir notre sécurité et la stabilité du pays, c’est pourquoi il est impératif de rester chez soi et de limiter ses déplacements”, a-t-il soutenu dans une adresse aux Tunisiens.

Il a expliqué que le “confinement sanitaire total” décidé, vendredi, lors du Conseil de sécurité nationale, est une mesure qui “nous permettra aussi d’effectuer quelque 10 mille tests de dépistage et de constituer ainsi un échantillon”.

“Cette mesure d’une grande importance nous aidera à connaitre la progression du nombre de malades et de la maladie”, a-t-il dit.

“Nous pourrons ainsi prendre les devants et se préparer à tous les scénarios”, met-il en garde.

M. Fakhfakh a appelé les Tunisiens à respecter les mesures sanitaires et à faire preuve de patience et de solidarité et de générosité, soulignant qu’”il n’y a pas de victoire sans sacrifices”.

Dans ce sens, il s’est déclaré convaincu “que nous allons gagner cette bataille et nous nous en sortirons que plus forts et plus unis”.

Il a noté que la priorité du gouvernement est de préserver la santé des Tunisiens alors que la Tunisie ainsi que le reste des pays du monde vit au rythme de la pandémie du coronavirus.

“Nous vivons une situation exceptionnelle à tous les niveaux que ni le monde, ni la Tunisie n’ont connu auparavant. Nous ne connaissons pas encore les répercussions de cette pandémie ni ce qu’elle va changer dans l’humanité toute entière”, a-t-il estimé.

Fakhfakh a rappelé qu’il a été contraint au regard de la situation de prendre des décisions difficiles et importantes durant les deux dernières semaines.

“Il faut faire preuve de beaucoup de patience parce que les décisions que nous avons pris, n’ont jamais été prises en Tunisie”, a-t-il estimé, relevant que l’approche adoptée par le gouvernement a prouvé son efficacité jusqu’à maintenant.

“Le point plus important dans cette approche, c’est que nous avons toujours essayé de faire en sorte d’anticiper les étapes pour empêcher d’entrer dans des phases avancées de la propagation du virus”, a-t-il précisé.

KA

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: Boris Johnson quitte les soins intensifs

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, contaminé par le nouveau coronavirus, est sorti jeudi soir des soins intensifs où il avait été transféré lundi soir, mais il demeure hospitalisé, a annoncé son porte-parole.