Coronavirus en France: neuf cas “en situation clinique grave”

La France, deuxième foyer épidémique en Europe après l’Italie, a enregistré 130 cas confirmés de coronavirus, 30 cas de plus que la veille, selon des chiffres du ministère de la Santé publiés dimanche.

La France compte “130 cas confirmés, 12 guéris, 2 décédés. 116 sont hospitalisés pour des raisons d’isolement et neuf sont en situation clinique grave”, a déclaré le Directeur général de la santé, Jérôme Salomon, lors d’un point de presse.

«En termes de répartition, 72 font partie d’une chaîne de transmission ou d’un cluster, 35 reviennent de zones à l’étranger où circule le virus, 23 cas récents sont en cours d’investigation, 7 ont été détectés par le test systématique des pneumonies graves ou des détresses respiratoires aiguës », a précisé le responsable français.

Douze régions ont rapporté des cas, trois d’entre elles en ont plus de 10 : l’Ile-de-France, l’Auvergne Rhône-Alpes et les Hauts-de-France. La Guadeloupe en a rapporté pour la première fois, a-t-il détaillé.

“Nous faisons tout pour freiner l’évolution, ralentir la propagation du virus, protéger les zones qui ne sont pas touchées ou peu touchées, réduire les contacts et les mélanges de population de ces zones”, a assuré le Directeur général de la Santé.

En vue de contenir la propagation de l’épidémie, le gouvernement français vient de prendre de nouvelles mesures notamment l’annulation, « jusqu’à nouvel ordre », de tous les “rassemblements de plus de 5 000 personnes” en milieu fermé et certains événements en extérieur comme les concerts.

Des mesures de confinement ont été également prises dans l’Oise et en Haute-Savoie, identifiés comme deux regroupements de cas du nouveau virus, avec l’interdiction de tous les rassemblements collectifs, la fermeture d’établissements scolaires, des marchés et des cafés. Les habitants ont été également invités à réduire leur déplacement.

Dans un communiqué publié à l’issue d’un Conseil de défense et un Conseil des ministres « exceptionnels », convoqués samedi par le Président Emmanuel Macron, le gouvernement français a affirmé que « l’enjeu est de gagner du temps pour mieux se préparer et aussi, si possible, pour sortir de l’épidémie de grippe, afin que les deux événements ne se télescopent pas ».

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19/Maroc: les nouvelles données du HCP

Le risque de propagation du Covid-19 serait plus grand dans les grandes villes et ce, eu égard à deux facteurs de risque, à savoir la densité et la sur-occupation des logements, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).