Contaminée par le Covid-19, l’actrice américaine Alyssa Milano raconte son calvaire (VIDEO)

Ce maudit virus est, malgré tout, plus « démocratique » que nombreux Etats de par le vaste monde. En effet, le nouveau coronavirus ne fait nul distingo et n’épargne aucune classe sociale: riches et pauvres, puissants et faibles, tous pays et professions confondus, tous passent à la trappe « covidienne » et le monde des arts n’y échappe pas non plus, dont le septième.

L’une de ces dernières victimes cinématographiques n’est autre que l’actrice et productrice américaine, la belle et séduisante Alyssa Milano. Celle-là même qui a été révélée au grand public par son rôle dans la désormais célèbre série « Madame est servie », dont le titre de la VO est « Whos the Boss? » (Qui est le patron?), avec comme partenaire, l’acteur et boxeur professionnel, le beau Tony Danza.

Et, hélas, le Covid-19 n’a pas manqué de « servir » madame Milano et de sévir sur sa santé physique et morale. Hospitalisée après sa contamination, l’actrice a eu le courage de faire part à ses nombreux fans et followers de sa maladie, ainsi que de certains effets secondaires désagréables qui s’en ont suivi.

Et, via ses comptes Instagram et Twitter, la vedette de « Charmed », autre série à succès où elle campe le rôle d’une des trois soeurs Halliwell, se servant de leurs nouveaux pouvoirs magiques afin de lutter contre le Mal, raconte ses déboires occasionnées par le Covid-19.

Et la vidéo qu’Alyssa Milano a publié sur les deux réseaux sociaux a vivement ému ses fans et ses followers, fort impressionnés et attristés surtout par la perte des cheveux de leur vedette préférée.

Laquelle chute constitue l’un des effets secondaires du nouveau coronavirus dont l’actrice n’a pu s’apercevoir qu’en se coiffant. « Même avec une brosse douce et démêlante, des touffes de cheveux commencent à tomber de sa tête », ont révélé des médias américains.

Ayant contracté le Covid-19 au mois d’avril dernier, Alyssa Milano n’a révélé sa maladie que vendredi dernier, le 8 août courant. L’actrice a déclaré avoir cru mourir, avant que le test de dépistage ne se soit révélé positif. Et ce, a-t-elle souligné, après quatre mois de grande souffrance, avec des symptômes tels que palpitations cardiaques, étourdissements, problèmes gastriques et épuisement anormal.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19 : arrêté pour avoir fabriqué un faux vaccin

Un indien de 32 ans a été arrêté dans la ville de Bargarh (est) pour son implication présumée dans la fabrication de faux vaccins Covid-19, a annoncé samedi la police indienne.