Chine-USA: Trump décrète une nouvelle hausse des droits de douanes

©DR

La guerre commerciale sino-américaine s’envenime de jour en jour à coup de hausses de tarifs douaniers de part et d’autre, le président Donald Trump décrétant vendredi une nouvelle mesure dans ce sens en représailles à une initiative similaire de Pékin plutôt dans la journée. Utilisant son mode de communication favori, le Locataire de la Maison Blanche est allé sur Twitter pour annoncer que son administration allait relever, à partir du 1er octobre, le montant des droits de douanes sur les produits chinois importés aux Etats-Unis.

Des tarifs douaniers de 25% à 30% seront imposés sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises. Et à partir du 1er septembre, les 300 milliards de dollars d’importations restantes en provenance du géant asiatique seront soumis à 15% au lieu de 10%.

Selon le représentant américain au Commerce, le report au 15 décembre de cette dernière mesure sur une liste de produits de grande consommation était maintenu, une manière d’atténuer l’impact sur les consommateurs américains en période de fin d’année. La Chine avait annoncé plutôt vendredi son intention de relever les droits de douane sur 75 milliards de dollars d’importations en provenance des Etats-Unis en deux temps, le 1er septembre puis le 15 décembre.

Ces tarifs douaniers supplémentaires évolueront dans une fourchette comprise entre 5% et 10% et porteront sur 5.078 produits américains, indique le ministère chinois du Commerce dans un communiqué. Pékin a également annoncé l’imposition de tarifs douaniers de 25% sur les automobiles américaines ainsi que de 5% sur les pièces automobiles détachées, ajoute la même source.

La Chine avait suspendu provisoirement en décembre 2018 les surtaxes visant les voitures en signe de bonne volonté dans ses négociations commerciales avec l’administration Trump, et annoncé en avril que ces taxes ne seraient pas réimposées dans l’immédiat.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Trump confirme la mort de Hamza Ben Laden

Le président américain Donald a confirmé samedi la mort de Hamza Ben Laden, fils d'Oussama Ben Laden considéré comme son héritier à la tête d'Al-Qaïda, et dont le décès avait été rapporté fin juillet par des médias américains.