Ça commence à chauffer au Liban (VIDEO)

Plus de 220 personnes ont été blessées ce samedi dans des affrontements entre manifestants anti-gouvernementaux et forces de l’ordre à Beyrouth, a indiqué la Croix-rouge libanaise.

« Plus de 80 personnes ont été transportées vers les hôpitaux (…) tandis que plus de 140 autres ont été soignées sur place », a indiqué un porte-parole de la Croix-rouge cité par les médias, précisant que les blessés étaient des protestataires et des membres des forces de l’ordre.

Il s’agit des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, parmi les plus violents depuis le début en octobre dernier du mouvement de contestation contre une classe politique accusée de corruption.

Les violences ont commencé devant l’une des principales entrées du Parlement, au coeur de Beyrouth, lorsque des contestataires s’en sont pris aux membres de la police anti-émeute, stationnés derrière des barricades et des barbelés.

Les manifestants, certains au visage masqué, ont lancé différents projectiles, notamment des pierres, des poteaux de signalisation et des branches d’arbres.

La police anti-émeute a dispersé la foule au moyen de canons à eau avant de recourir à des tirs de gaz lacrymogène.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban

Le président français Emmanuel Macron a appelé, mercredi, les "puissances concernées à éviter toute escalade des tensions ainsi que toute interférence extérieure" au Liban.