Bonne nouvelle concernant le vaccin anti-covid

Le vaccin contre la maladie de Covid-19 qui est en cours de développement par l’université d’Oxford, en partenariat avec le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca, pourrait être prêt avant les vacances de fin d’année, a annoncé lundi, Adrian Hill, directeur du Jenner Institute qui dirige cette recherche.

Le vaccin tant attendu « doit être approuvé avant Noël afin qu’il puisse être utilisé pour les médecins et les personnes âgées, avant son déploiement dans le reste du Royaume-Uni à partir du début de 2021 », a assuré Hill, cité par de nombreux journaux britanniques.

De son côté un porte parole d’AstraZeneca a souligné que le vaccin entraine déjà des « réponses immunitaires encourageantes » chez les personnes âgées et les jeunes adultes » de manière similaire, notant que les premiers résultats « viennent alimenter les preuves quant à la sûreté et la réponse immunitaire » du vaccin.

L’université d’Oxford précise quant à elle que ces données proviennent des premiers essais cliniques dits de phase 2. Le vaccin est actuellement au stade des essais cliniques plus larges dits de phase 3, soit l’étape précédant son autorisation par les autorités.

L’essai clinique a d’ailleurs repris aux Etats-Unis, le seul pays où il était encore suspendu à la suite de l’apparition d’une maladie chez un participant il y a plus de six semaines, avait annoncé AstraZeneca vendredi.

Les résultats de l’essai sont attendus pour cette année pour ce projet de vaccin qui est l’un des plus avancés du monde. Il est l’un des dix à être testés sur des dizaines de milliers de volontaires dans un essai de phase 3, avec des projets américains, chinois et russe.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Campagne de vaccination: Ait Taleb demandé au Parlement

Le président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD) à la Chambre des représentants, Mustapha Ibrahimi, a demandé la convocation d’une réunion de la Commission des secteurs sociaux en présence du ministère de la Santé, Khalid Ait Taleb.