Biden et Obama réagissent à l’assassinat de l’ancien PM japonais Shinzo Abe

Le président américain Joe Biden s’est dit vendredi « stupéfait » et « choqué » par l’assassinat de l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe.

« Je suis stupéfait, choqué et profondément attristé par la nouvelle que mon ami Abe Shinzo, ancien Premier ministre du Japon, a été tué par balle alors qu’il faisait campagne », a déclaré Biden dans un communiqué publié par la Maison Blanche. « C’est une tragédie pour le Japon et pour tous ceux qui le connaissaient ».

« Bien qu’il y ait de nombreux détails que nous ne connaissons pas encore, nous savons que les attaques violentes ne sont jamais acceptables et que la violence armée laisse toujours une cicatrice profonde dans les communautés qui en sont affectées », a poursuivi Biden.

Le président américain a rappelé qu’il avait travaillé avec Abe lorsqu’il était vice-président et l’a qualifié de « champion » de l’alliance américano-japonaise. Il a présenté ses condoléances à la famille de l’ancien premier ministre et a exprimé sa solidarité avec le peuple japonais.

De son coté, l’ancien président Barack Obama a écrit dans un tweet vendredi qu’il était « choqué et attristé » par la nouvelle du décès d’Abe, soulignas que « l’ancien Premier ministre Abe était dévoué à la fois au pays qu’il servait et à l’extraordinaire alliance entre les États-Unis et le Japon. »

« Peu de gens savent quel grand homme et leader Shinzo Abe était, mais l’histoire leur apprendra et sera bienveillante. Il était un rassembleur comme nul autre, mais par-dessus tout, c’était un homme qui aimait et chérissait son magnifique pays, le Japon. Shinzo Abe nous manquera énormément. Il n’y en aura jamais un autre comme lui”, a réagi, pour sa part, l’ancien président Donald Trump.

M. Abe, 67 ans, était une figure politique imposante au Japon après avoir dirigé le pays pendant un long mandat, le plus long de l’histoire du pays. L’ancien chef de l’exécutif prononçait un discours en fin de matinée vendredi près d’une gare à Nara lors d’un rassemblement de campagne électorale en vue des élections sénatoriales de dimanche, lorsque des coups de feu ont été entendus.

Un homme d’une quarantaine d’années a été aussitôt désarmé et arrêté. Selon plusieurs médias locaux, le suspect serait un Japonais de 41 ans ayant par le passé appartenu à la Force maritime d’autodéfense japonaise, la marine nippone.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page