Belgique : Une députée d’origine marocaine s’oppose au Burkini

Le Burkini est bien le sujet du moment. Si quelques pays se démarquent par leur respect de cet accoutrement, d’autres se sont montrés plus farouches et plus sévères.

Nadia Sminate, membre de la Commission radicalisme au Parlement flamand n’a pas manqué de se faire remarquer avec ses propos sur le maillot islamique. « Il faut absolument éviter que des femmes se promènent en Burkini en Flandre. Ni dans les piscines, ni sur les plages. Je ne pense pas que les femmes veulent au nom de la foi, se balader avec une telle horreur sur la plage. Si vous l’autorisez, vous mettez les femmes au ban de la société »

La députée veut absolument imposer l’interdiction du port du Burkini sur l’ensemble de la Flandre et même à l’échelle nationale. Elle déclare au quotidien flamand De Standard : « Nous vivons en Flandre et nous déterminons les règles. Si on dit qu’il faut faire respecter nos normes et nos valeurs, il faut joindre l’acte à la parole ».

De mère flamande et de père marocain, Nadia Sminate est la première femme d’origine marocaine bourgmestre en Belgique. Sa sortie médiatique n’a pas manqué de provoquer l’ire de quelques compères d’origine marocaine qui sont pour le port du Burkini.

D’après le président du parlement de la région Bruxelles- Capitale, Fouad Ahidar, le débat sur les Marocains et sur l’Islam en Belgique a trop duré. Le président demande à arrêter de propager les amalgames et de respecter le choix et les croyances de chacun.

M.D


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page