Attentats au Sri Lanka: le bilan s’alourdit encore

Le bilan des attentats perpétrés au Sri Lanka le dimanche de Pâques s’élève désormais à 257 morts, ont annoncé jeudi les autorités, ajoutant que ce nombre risque encore d’augmenter.

“Le bilan est maintenant de 257 morts”, a indiqué à la presse Anil Jasinghe, directeur général des services de santé. Le dernier bilan communiqué par les autorités était de 253 morts. “Cette augmentation est due à des décès de personnes hospitalisées. Il y a également des morceaux de corps, donc c’est 257 au moins”, a-t-il précisé.

Parmi les morts, 42 ressortissants étrangers ont été identifiés par les autorités sri-lankaises. Plusieurs autres étrangers sont toujours portés disparus et pourraient figurer parmi les corps non-identifiés à la morgue de Colombo, a indiqué le ministère des Affaires étrangères, lundi soir dans un communiqué. Ces attentats, revendiqués par le groupe “Etat islamique”, ont fait 496 blessés dont 47 toujours hospitalisés, parmi lesquels 12 sont placés en soins intensifs.

Par ailleurs, l’Église catholique sri-lankaise n’a pas donné son autorisation pour la reprise des messes dimanche, à cause d’une “menace spécifique” de nouveaux attentats contre au moins deux lieux de culte sur une île endeuillée par le carnage de Pâques.

“Sur le conseil des forces de sécurité, nous avons décidé qu’aucune messe ne serait célébrée dans aucune église dimanche”, a annoncé un porte-parole de l’archevêque de Colombo, le cardinal Malcolm Ranjith, précisant qu'”il y a une menace spécifique contre deux endroits.”

Le cardinal Malcolm Ranjith, souhaitait que les messes régulières reprennent le 5 mai mais la persistance de la menace l’a poussé à reporter cette reprise indéfiniment. Dimanche dernier, le cardinal avait dit une messe privée qui a été retransmise en direct à la télévision, toutes les messes publiques étant annulées.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Drame d’Al Haouz: voici le bilan officiel

De fortes averses orageuses ont frappé des zones montagneuses de la province d’Al Haouz, provoquant un important éboulement et glissement de terrain.