Attentat de Nice: une troisième personne interpellée

Une troisième personne a été interpellée puis placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attaque au couteau dans une église de Nice (sud-est de la France), qui a fait trois morts, rapportent samedi les médias français citant des sources judiciaires.

Il s’agit d’un homme de 33 ans qui était présent lors de la perquisition vendredi soir du domicile d’un deuxième suspect soupçonné d’avoir été en contact avec l’assaillant la veille de l’attaque et qui a été interpellé vendredi soir.

Jeudi, un premier suspect âgé de 47 ans avait été arrêté après avoir été vu aux côtés de l’agresseur. Il était encore en garde à vue samedi matin, ont précisé les mêmes sources. Selon les médias du pays, les enquêteurs cherchent à déterminer si l’assaillant a pu bénéficier de complicités et comment il s’est procuré les deux téléphones retrouvés dans un sac contenant des effets personnels. Les deux portables sont en cours d’exploitation.

Suite à cette attaque, une enquête a été ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat) pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste », « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Selon le procureur de la République antiterroriste, l’auteur présumé est un Tunisien de 21 ans, arrivé en France le 9 octobre depuis l’Italie.

La France a porté le plan vigipirate, dispositif de lutte contre le terrorisme, à son niveau le plus élevé « urgence attentat » sur l’ensemble du territoire national, à la suite à cette attaque.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La visite d’Eric Dupond-Moretti au Maroc confirmée

Le ministre français de la Justice, Eric Dupond-Moretti, est attendu ce dimanche 6 décembre au Maroc.