Attaque terroriste à Tunis: ce que l’on sait

Tunis a été le théâtre ce lundi 29 octobre, un peu après 14h, d’un attendant suicide devant le théâtre municipal, situé à l’avenue Habib Bourguiba.

Selon le ministère de l’intérieur tunisien, une «femme kamikaze» s’est placée devant des véhicules de police avant d’activer un engin explosif, blessant 9 personnes dont 8 policiers qui ont été immédiatement évacués à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires. D’après le site tunisien Kapitalis, la terroriste s’appelle Mouna Guebla, 30 ans, est originaire de Zarda et serait inconnue des services de sécurité.

Elle ne portait pas de de ceinture d’explosifs mais était armée d’une grenade artisanale qu’elle a activée en s’approchant des véhicules des autorités, garés à quelques mètres du théâtre devant lequel une manifestation se tenait. Et d’ajouter que la coupable est décédée sur le coup.

En parallèle, la police a interpellé l’accompagnatrice de la femme kamikaze et deux hommes qui voulaient forcer le cordon sécuritaire.

L’alerte à Tunis est à son comble d’après le porte-parole de l’union des syndicats de la sûreté nationale qui assure qu’un second attentat pourrait avoir lieu dans les prochaines heures, et dont l’auteure devrait également être une femme portant une ceinture d’explosifs. Les autorités mènent d’ailleurs des opérations de ratissage pour mettre la main sur d’éventuels terroristes.

Rappelons que le gouvernement tunisien avait prolongé d’un mois l’état d’urgence en vigueur dans le pays depuis 2015. Plusieurs médias ont confié qu’une nouvelle prolongation devrait prochainement être annoncée après cet attentat.

N.M.

 

 

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

735 cas de covid-19 au Maroc: les villes les plus touchées

27 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc de la nuit de jeudi jusqu'à vendredi à 8h00, portant à 735 le nombre total des cas de contaminations, annonce le ministère de la Santé.