Attaque d’une gendarmerie en France: la piste terroriste envisagée

Un jeune militaire a perpétré, lundi, une attaque à l’arme blanche dans une caserne de la gendarmerie de l’est de la France, a annoncé le procureur de la République de Metz.

L’attaque a été commise à l’intérieur d’une gendarmerie à Dieuze, par un militaire de 19 qui a été blessé par balles, à indiqué le magistrat, notant que l’attaque a été précédée d’un appel reçu par la gendarmerie avertissant d’un acte de ce type, et dont l’auteur se revendiquait du groupe Etat islamique.

« Il faut mettre en rapport les faits avec un appel reçu par le centre opérationnel de la gendarmerie peu avant dans lequel un individu a déclaré qu’il était militaire, qu’il allait y avoir un carnage à Dieuze et qu’il se revendiquait de l’Etat islamique », a-t-il déclaré à la presse.

Compte tenu des faits, le Parquet national antiterroriste de Paris doit indiquer s’il se « saisit ou pas » de l’enquête, a poursuivi le procureur.

L’assaillant, qui s’était engagé dans l’armée début décembre, a blessé au bras un gendarme qui a été contraint de faire usage de son arme de service en tirant à deux reprises.

L’auteur de l’attaque a été opéré dans un hôpital de Metz, selon le procureur.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page