Assassinat du président haïtien: quatre « mercenaires » tués et deux autres interpellés

Quatre « mercenaires » impliqués dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse ont été tués et deux autres ont été interpellés, a annoncé mercredi soir le directeur général de la police nationale d’Haïti, Léon Charles.

« Quatre mercenaires ont été tués, deux ont été interceptés sous notre contrôle. Trois policiers qui avaient été pris en otage ont été récupérés », a-t-il indiqué à la télévision. Le président Moïse a été assassiné tôt mercredi dans sa résidence, avait annoncé le Premier ministre sortant Claude Joseph, notant que l’épouse du chef de l’Etat a été blessée dans l’attaque et hospitalisée. Jovenel Moïse, 53 ans, avait été élu président en 2016 et avait pris ses fonctions le 7 février 2017.

Quelques heures après son assassinat, le Premier ministre haïtien a déclaré l' »état de siège » accordant des pouvoirs renforcés à l’exécutif.

« Dans la stricte application de l’article 149 de la Constitution, je viens de présider un conseil des ministres extraordinaire et nous avons décidé de déclarer l’état de siège sur tout le pays », a-t-il annoncé mercredi lors d’un discours diffusé sur les réseaux sociaux.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page