Arabie Saoudite: un pas de plus vers l’ouverture

L’Arabie Saoudite a annoncé ce vendredi qu’elle offrira des visas touristiques pour la première fois, ouvrant le royaume ultra-conservateur aux vacanciers dans le cadre de sa volonté à diversifier son économie au-delà du pétrole.

La relance du tourisme est l’une des pièces centrales du programme de réforme « Vision 2030 » du prince héritier Mohamed Bin Salman, pour préparer la plus grosse économie arabe à une ère post-pétrole.

L’annonce vient juste deux semaines après les attaques dévastatrices sur l’infrastructure pétrolière de l’Arabie Saoudite – l’Iran en a été accusé par Washington – qui ont secoué les marchés énergétiques mondiaux et soulevé des inquiétudes quant à un conflit régional plus large. 

« Ouvrir l’Arabie Saoudite aux touristes internationaux est un moment historique pour notre pays », a déclaré Ahmed al-Khateeb, président du conseil d’administration de la Commission saoudienne du tourisme et du patrimoine national. « Les visiteurs seront surpris … par les trésors qu’on a à partager : 5 sites au patrimoine mondial de l’UNESCO, une culture locale vibrante et une beauté de la nature à couper le souffle. »

L’Arabie Saoudite ouvrira samedi les candidatures en ligne pour des visas touristiques aux citoyens de 49 pays, d’après Bloomberg News qui cite Khateeb.

Khateeb a annoncé que le royaume facilitera également le dress code pour les femmes étrangères, leur permettant de sortir sans la robe abaya couvrant tout leur corps et qui est toujours obligatoire en public pour les femmes saoudiennes. Les femmes étrangères seront obligées de « s’habiller modestement », a-t’il ajouté sans élaborer.

Les visas dans le royaume du désert, doté d’un riche patrimoine bédouin et de sites archéologiques, sont actuellement réservés aux travailleurs expatriés, à leurs personnes à charge ainsi qu’aux pèlerins musulmans voyageant aux sites sacrés à la Mecque et à Médine.

Dans un geste rare, l’Arabie Saoudite a commencé l’année dernière à délivrer des visas temporaires aux visiteurs souhaitant assister à des évènements sportifs et culturels, afin d’embrayer le tourisme. Toutefois, le royaume austère, avec son interdiction de l’alcool et son code social strict, est souvent perçu comme dur à vendre pour les touristes.

Le Prince MBS cherche à changer cela grâce à une vaste campagne de libéralisation qui a amené de nouveaux cinémas, des concerts mixtes et des extravagances sportives en Arabie saoudite.

Les critiques internationales du bilan du royaume en matière de droits de l’homme, incluant l’horrible meurtre l’année dernière du journaliste Jamal Khashoggi et la répression des femmes activistes, pourraient rebuter davantage les visiteurs étrangers, d’après certains analystes.

La crainte d’un conflit régional après les attaques du 14 septembre contre le géant pétrolier Aramco pourrait également réduire l’attrait du royaume pour les vacanciers.

Le gouvernement, décontenancé par les bas prix du pétrole, espère que le tourisme contribuera à hauteur de 10% du produit intérieur brut d’ici à 2030, contre 3% actuellement.  Il vise à attirer, d’ici à 2030, 100 millions de visites annuelles de touristes nationaux et étrangers.

Moncef El Arch


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page