Arabie Saoudite: la sœur de MBS sera jugée à cette date

La princesse saoudienne Hassa Bint Salmane, l’unique fille du roi d’Arabie Saoudite et sœur du prince héritier MBS devait comparaître mardi 9 juillet devant la justice française mais ne s’est pas présentée. Elle est en effet accusée de vol, complicité de violences et séquestration.

Selon l’AFP, le parquet a requis six mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende contre la sœur de Mohamed Ben Salmane. Le jugement sera rendu le 12 septembre 2019.

La victime de ces actes, ayant eu lieu au mois de septembre 2016, est un artisan plombier, agressé au domicile cossu (un hôtel particulier de 5 étages) de Hassa bint Salmane, sis au 16ème arrondissement de Paris. Et le garde du corps de la princesse avait été mis en examen, accusé de “violences volontaires et de séquestration”. Quant à Hassa bint Salmane, elle aurait traité le plombier de “chien qui doit mourir”. La sœur de MBS n’avait pas daigné répondre aux convocations de la magistrate chargée de l’enquête. Auparavant, le 29 septembre 2016, elle avait été placée en garde à vue, chez elle à Paris, pendant… une heure. Relaxée sur ordre du procureur de la République, et ne détenant aucune immunité diplomatique, elle avait réussi à quitter le territoire français dans des circonstances mystérieuses.

“Nous espérons que les juges prendront en considération les nombreuses contradictions et incohérences de la partie civile. Les constatations médicales rendent invraisemblable la version du plaignant et démontrent qu’il a menti”, a déclaré à l’AFP l’avocat Yassine Bouzrou qui évoque une “dénonciation calomnieuse”.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Accident en Arabie Saoudite: l’ambassade du Maroc entre en jeu

Trente-cinq personnes sont mortes et quatre autres ont été blessées dans la collision entre un autocar et un engin de chantier mercredi soir à Médine, dans l’ouest de l’Arabie Saoudite