Amazon essuie sa pire performance trimestrielle en deux décennies

Les actions d’Amazon ont chuté de 10 % dans les échanges prolongés de jeudi après que la société ait publié des prévisions de revenus inférieures aux estimations des analystes.

Amazon a enregistré une perte de 7,6 milliards de dollars sur son investissement dans Rivian après que les actions de la société de véhicules électriques aient perdu plus de la moitié de leur valeur au cours du trimestre. Il en résulte une perte nette totale de 3,8 milliards de dollars pour Amazon.

Le chiffre d’affaires net d’Amazon s’est établi à 116,4 milliards de dollars au premier trimestre, contre 116,43 milliards de dollars attendus par les analystes, selon les données de Bloomberg.

Ce chiffre marque une augmentation des revenus de 7 %, contre une augmentation de 44 % au cours de la même période l’année dernière, ce qui constitue le taux de croissance le plus faible de l’entreprise depuis plus de deux décennies.

Dans ses prévisions pour le deuxième trimestre, le géant de la distribution suggère que la croissance pourrait encore chuter, entre 3 et 7 % par rapport à l’année précédente.

Comme Google et Facebook en début de semaine, Amazon attribue une grande partie de ce ralentissement aux conditions macroéconomiques et à la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

« La pandémie et la guerre qui a suivi en Ukraine ont entraîné une croissance et des défis inhabituels », a déclaré Andy Jassy, PDG d’Amazon, dans un communiqué. Il a ajouté que l’entreprise se concentre sur la compensation des coûts dans son réseau d’exécution, maintenant que le personnel et la capacité d’entreposage sont à des niveaux normaux.

Amazon a dû faire face à de nombreux défis économiques, notamment une inflation croissante, des coûts de carburant et de main-d’œuvre plus élevés, des problèmes de chaîne d’approvisionnement mondiale et la pandémie en cours. Pour compenser certains de ces coûts, Amazon a introduit au début du mois une surcharge de 5 % pour certains de ses vendeurs américains, la première de son histoire. Et au trimestre dernier, Amazon a augmenté le prix de son abonnement Prime aux États-Unis pour la première fois en quatre ans, le faisant passer de 119 à 139 dollars.

Pendant les premiers mois de la pandémie de coronavirus, les gens ont afflué sur Amazon pour acheter des articles ménagers et de divertissement, ce qui a fait exploser les ventes de la société.

Mais maintenant que de nombreuses entreprises ont rouvert leurs portes et que les gens sortent de plus en plus de chez eux, ce boom commence à s’essouffler.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page