Ali Bongo transféré à Londres, l’option « Maroc » écartée

Le président gabonais va mieux. Il a été hospitalisé le 24 octobre suite à un accident vasculaire cérébral. Selon Jeune Afrique, Ali Bongo va poursuivre sa convalescence dans un établissement spécialisé à Londres.

« Près d’un mois après le début de son hospitalisation au King Faisal Hospital de Ryad, Ali Bongo Ondimba va finalement quitter l’Arabie saoudite pour Londres », affirme Jeune Afrique, qui dément les rumeurs faisant état d’un transfert à Rabat.

« Une convalescence au Maroc avait un temps été envisagée, sur insistance du roi Mohammed VI, proche d’Ali Bongo. Mais l’option a finalement été écartée », précise le journal. Selon Africa Intelligence, un transfert du président était effectivement planifié au Maroc.

« Les hôpitaux parisiens, c’est ce qui se fait de mieux sur le plan médical. Mais pour la tranquillité, Rabat reste le meilleur endroit », avait également lancé une source à Le Monde.

Ike Ngouoni, porte-parole de la présidence de la République gabonaise, a déclaré que « l’évolution positive s’est accélérée ces derniers jours, le Président est en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques ».

Soufiane Laraki


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page