Algérie: un ex-ministre des Finances sous mandat d’arrêt

L’ex-ministre algérien des Finances, Mohamed Loukal a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction près du tribunal de la rue Abane-Ramdane à Alger, pour son implication présumée dans des affaires de corruption.

Loukal (71 ans), qui avait également occupé le poste de gouverneur de la Banque d’Algérie, est poursuivi pour notamment « abus de pouvoir » et « octroi d’indus privilèges au cours de son mandat de directeur de la Banque extérieure d’Algérie de 2001 à 2016, selon des sources concordantes.

Loukal avait comparu le 20 avril 2019 devant le procureur du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger dans le cadre d’une enquête sur la dilapidation de deniers publics et octroi d’avantages illégaux.

Son incarcération rallonge la liste, déjà longue, des ex-ministres, anciens Premiers ministres et hauts gradés de l’armée algérienne, qui ont été arrêtés dans le cadre des grandes enquêtes anti-corruption, lancées après la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika sous la pression d’un mouvement de contestation inédit.

Parmi eux figurent Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, qui ont dirigé à plusieurs reprises, les gouvernements sous Bouteflika, les ministres Tahar Khaoua, Hocine Necib, Amar Ghoul, Djamel Ould Abbès, Said Barkat, Abdelmalek Boudiaf, Tayeb Louh, Khalida Toumi, Youcef Yousfi, Djamila Tamazirt, et Mohamed Ghazi.

KA


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page