Algérie: les avions privés interdits de décoller

Les avions privés sont désormais interdits de décoller ou d’atterrir en Algérie, selon un document relayé par la presse algérienne.

« Tous les avions privés immatriculés en Algérie et à l’étranger ne sont pas autorisés à décoller ni à atterrir sur le territoire national », peut-on lire.

« En ces temps de révolte populaire et de malaise au sommet de l’État, des hommes d’affaires et même des hommes politiques pourraient être tentés par une fuite vers l’étranger, notamment avec des sommes d’argent susceptibles d’être le fruit de transactions douteuses ou de corruption », rapporte observalgerie.

Le média rapporte que deux hommes d’affaires, Ali Haddad et Mahieddine Tahkout, font l’objet d’une « interdiction de sortie du territoire national ».

Ali Haddad a été arrêté dimanche dernier à la frontière, alors qu’il voulait rejoindre la Tunisie. La situation est de plus en plus tendue en Algérie, où un nouveau gouvernement a été nommé par Bouteflika dimanche.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Esclavage à tindouf: une ONG sahraouie interpelle le CDH

Le Centre du Sahara pour les études et la recherche sur le développement et les droits de l'homme a saisi, ce mercredi, le Conseil des droits de l'homme (CDH) au sujet des pratiques esclavagistes dont sont victimes les femmes dans les camps de Tindouf, sur le sol algérien.