Algérie: Kendji Girac refoulé à l’aéroport d’Alger

“Pour des raisons administratives indépendantes de l’artiste et de notre entreprise, le concert de Kendji Girac à Alger est reporté à une date ultérieure annoncée très prochainement. Les billets achetés pour le 27 juin seront valables pour cette nouvelle date”, indique Keral Production, producteur du chanteur français.

Les médias algériens indiquent que c’est à cause d’une nouvelle procédure de visa, qui a été récemment mise en place, que le chanteur n’a pas été autorisé à entrer en Algérie.

“L’artiste était très heureux de venir en Algérie où il a beaucoup de fans. Notre travail consiste à organiser des événements, pas de s’ingérer dans des questions administratives. Notre travail en tant que producteur consiste à ce que le concert puisse avoir lieu dans de bonnes conditions. Nous allons fixer dans les jours prochains, une nouvelle date pour le concert, d’autant plus que la demande est forte. Nous aurions été complet ce soir”, affirme Farid Benlagha, directeur de Keral Production au site TSA.

Kendji Girac devait se produire à Alger. Selon TSA, “la sûreté nationale n’a pas donné son feu vert malgré une lettre déposée par les organisateurs. Les autorités auraient exigé un document prouvant que les organisateurs ont établi un accord avec l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger (qui gère le Théâtre de Verdure d’Alger) pour l’organisation du concert. Le contrat a également été remis, mais le visa n’a pas été accordé. Arrivé en Algérie, Kendji Girac a donc repris l’avion vers Paris”, peut-on lire.

“Je suis vraiment désolé j’aurais vraiment aimé être avec vous ce soir. À cause d’un problème de visa, nous n’avons pas été en mesure d’entrer. Je suis vraiment dégoûté tout comme vous”, a lancé le chanteur à ses fans.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Algérie: un rassemblement “symbolique” et “pacifique” à la frontière

Les frontières terrestres entre les deux pays voisins, partageant la même langue, la même religion, les mêmes us et coutumes, des liens consanguins et d'amitié séculaire, sont fermées depuis 1994.