Algérie: encore des manifestants condamnés à de la prison !

Treize manifestants algériens, arrêtés vendredi et samedi dans la wilaya de Bejaia (nord-est), ont été condamnés ce lundi à des peines de prison sans mandat de dépôt, a annoncé le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

Après leur présentation devant le procureur du tribunal d’Amizour à 25 km à l’ouest de Bejaia, il a été décidé la comparution immédiate des deux groupes, a précisé le CNLD sur sa page facebook.

D’après la même source, sept manifestants ont été condamnés à deux ans de prison sans mandat de dépôt, assortie d’une amende de 50.000 DA chacun.

Elle a fait savoir que six autres manifestants ont été condamnés à 18 mois de prison ferme sans mandat de dépôt et une amende de 50.000 DA chacun.

Ces manifestants sont poursuivis pour « attroupement non armé, agression par violence sur les agents de l’ordre public, destruction des biens publics », a indiqué le CNLD qui précise que le parquet avait requis 5 ans de prison ferme assorti d’une amende de 100.000 Da.

Le CNLD a répertorié plus de 220 personnes emprisonnées pour leur opinion politique sur les réseaux sociaux ou lors des manifestations pacifiques du mardi ou vendredi.

Les détenus d’opinion sont répartis sur 30 wilayas, dont la grande partie se trouve à Alger.

Les défenseurs des droits de l’Homme en Algérie ont tiré la sonnette d’alarme plusieurs fois pour ce qu’ils considèrent comme « une atteinte grave aux droits de l’Homme et à la liberté d’expression » et ont appelé les hautes autorités du pays à « cesser les poursuites contre les militants et manifestants pacifiques ».

KA


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page