Algérie: cinq membres d’une même famille condamnés à la peine capitale

Un tribunal en Algérie a condamné à la peine capitale cinq personnes et à perpétuité deux autres, toutes d’une même famille. Le tribunal de Biskra les a en effet reconnues coupables ou complices d’enlèvement, de séquestration, d’assassinat et de démembrement d’une jeune fille de 23 ans étudiante de son état.

L’affaire sordide remonte à moins d’un année (février 2018) quand il a été découvert à Biskra au Sud-est d’Alger des sacs en plastique contenant des parties d’une jeune fille démembrée, rapporte l’agence de presse algérienne APS. L’enquête qui s’en suivit avait vite permis d’identifier la victime et d’arrêter en conséquences les auteurs de ce meurtre crapuleux.

Sept personnes, voisines de la victime avaient été inculpées, des caméras de surveillance les ayant filmées portant les dits sacs contenant les membres du cadavre de la jeune fille. Elle aurait été tuée par l’un des frères par vengeance parce qu’elle avait refusé sa demande en mariage, d’une manière « humiliante » mais en réalité elle n’aurait eu pour seul tort que celui de décliner les avances du principal accusé.

Il a été retrouvé l’ADN du principal inculpé sous les ongles de la victime. Il a été condamné à mort ainsi que sa mère, ses deux frères et l’une de ses sœurs.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Détournements des aides destinées à Tindouf: deux ONG italiennes entrent en jeu

Le scandale du détournement par l’Algérie et le "polisario" des aides alimentaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf vient de connaître un nouveau rebondissement en Italie, avec l’entrée en ligne de deux associations des Droits de l’Homme qui demandent des éclaircissements à ce sujet.