Algérie: C’est officiel, Abdelaziz Bouteflika démissionnera

C’est officiel. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika va bientôt démissionner. Un communiqué de la Présidence, relayé ce lundi par l’agence de presse algérienne APS, annonce que l’actuel locataire du palais d’El Mouradia démissionnera « avant le 28 avril prochain », date de la fin de son mandat électif.

Toutefois, « il devrait prendre d’importantes mesures pour assurer la continuité du fonctionnement des institutions de l’Etat durant la période de transition », indique-t-on.

« La nomination du nouveau gouvernement en date du 31 mars 2019 par son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, sera suivie par d’importantes décisions qu’il prendra, conformément aux dispositions constitutionnelles, à l’effet de permettre d’assurer la continuité du fonctionnement des institutions de l’Etat durant la période de transition qui s’ouvrira à la date à laquelle il décidera sa démission », précise la Présidence algérienne.

Et d’ajouter: « Ladite démission du président de la République interviendra avant le 28 avril 2019, date de la fin de son mandat électif ».

À noter que l’information a été relayée plus tôt dans la journée par les chaînes algériennes Ennahar et El Bilad. Une annonce qui survient donc au moment où le président algérien a nommé un nouveau gouvernement composé de 27 ministres, dont huit de l’ancienne équipe. Selon la liste du nouveau gouvernement conduit par Noureddine Bedoui, désigné Premier ministre le 11 mars, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah a conservé son portefeuille de vice-ministre de la Défense nationale.

Rappelons que ce dernier, avait pourtant réclamé, mardi 26 mars, l’application de l’article 102 de la Constitution algérienne, qui prévoit la destitution du Président de la République en cas de maladie grave et impossibilité d’exercer ses fonctions.

Gaïd Salah avait déclaré que “malgré le pacifisme de la révolte populaire, elle peut être exploitée pour déstabiliser le pays”. Il appelle à l’abnégation et au patriotisme des citoyens afin de privilégier les intérêts suprêmes de la nation. Le suspense s’annonce de plus en plus pesant en Algérie.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page