Algérie: Bouteflika sait-il qu’il brigue un 5ème mandat ?

A bientôt 82 ans, le président algérien, très malade à cause de son AVC qui le condamne à la chaise roulante, a annoncé qu’il est candidat à sa réélection. Plutôt, « on » a annoncé que Abdelaziz Bouteflika briguera un 5ème mandat à la tête de son pays.

Cette décision ubuesque, surréaliste et subliminale suscite colère, incompréhension, voire ironie, de par le monde. Mais surtout celles des Algériens, premiers concernés par cette mascarade.

Dans ce cadre, une source fiable de l’opposition algérienne assure à Le Site info que « la République est administrée d’une main de fer par un groupe de personnes qui détient le pouvoir au détriment de la volonté du peuple ». Et d’ajouter que ce probable cinquième mandat de Bouteflika ne dépend nullement de la volonté du président impotent dont l’état de santé se détériore de jour en jour.

Pour notre source, il s’agit plutôt des intérêts de personnes qui, du Palais El Mouradia (ndlr, nom de la résidence officielle du président algérien), veulent que le pays demeure dirigé « par un président sur sa chaise roulante ».

La même source lance un appel au monde, via le Site info, afin que l’on ne croie pas des informations que colporte une certaine presse algérienne dans le but d’induire l’opinion publique en erreur. De même, précise notre source, qu’il est attendu que toutes les Wilayas algériennes manifestent leur opposition farouche au cinquième mandat de Bouteflika, le 22 février courant.

Pourtant, regrette-t-on, il est peu probable que la vox populi obtienne gain de cause tant ceux qui tirent profit de cette situation ne lâcheront pas le morceau.

Larbi Alaoui et Yassine Hasnaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page