Algérie: Affrontements entre les forces de sécurité et des manifestants

Des affrontements ont éclaté entre les forces d’intervention rapide algériennes et des manifestants dans le wilaya de Tiaret (nord-ouest de l’Algérie), suite au décès d’un jeune qui s’était immolé par le feu, parce qu’il n’a pas bénéficié du logement social, selon les médias algériens.

Ces affrontements, qui ont eu lieu au palais de Shalala, dans le sud-est de la ville de Tiaret, ont coïncidé avec la diffusion de la nouvelle du décès d’un jeune (26 ans) vendredi, qui s’était immolé par le feu devant le bâtiment de la municipalité, parce que son nom ne figurait pas sur la liste des bénéficiaires du logement social et de terrains destinés à la construction, précisent les mêmes sources.

Ces accrochages ont fait plusieurs blessés, dont sept parmi les forces d’intervention rapide qui ont été transférés à l’hôpital Youssef Damerdji de Tiaret, ajoute la presse algérienne.

Les manifestants se rassemblaient devant le siège de la municipalité depuis l’annonce des deux listes du logement social et de terrains mardi dernier, pour protester contre l’absence de leurs noms sur lesdites listes qui comprenaient, selon eux, plusieurs noms ne remplissant pas les critères nécessaires pour en bénéficier (mineurs, personnes de classes sociales aisées…), ce qui a attisé la colère de plusieurs personnes.

En février dernier, un quadragénaire s’était immolé par le feu près du Palais Shalala parce qu’il n’avait pas bénéficié du logement social.



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page