Algérie: Abdelmalek Sellal est dans de sales draps

L’ancien Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal est entendu, jeudi, par un juge d’instruction de la Cour suprême dans des affaires de corruption, rapporte la télévision nationale.

«M. Sellal est arrivé à la Cour suprême pour comparaître devant le juge d’instruction”, souligne la chaîne publique A3, notant qu’il était soupçonné de “corruption”.

L’ancien Premier ministre (2012 – 2017) figure parmi un groupe de 12 anciens hauts responsables du gouvernement poursuivi «pour des faits punis par la loi relative à la conclusion de marchés publics et de contrats contraires à la réglementation et les lois en vigueur», selon la Cour suprême.

Mercredi, l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction de la Cour suprême et incarcéré à la prison d’El Harrach, dans la banlieue d’Alger.

Dans le cadre des enquêtes visant Ali Haddad, ancien patron des patrons, l’ex-ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, a été auditionné également mercredi, mais il a été relâché sous contrôle judiciaire.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un avocat français fustige la décision algérienne concernant les camps de Tindouf

La décision de l'Algérie de déléguer la gestion des camps de Tindouf au polisario, milice paramilitaire mafieuse et criminelle, est une violation du droit international.