Afrique du Sud: décès du dernier président de l’apartheid

Le dernier Président sud-africain durant la période de l’apartheid, FW de Klerk, est décédé jeudi des suites d’une longue maladie, a déclaré sa Fondation.

« L’ancien Président est décédé plus tôt ce matin à son domicile dans la ville du Cap après son combat contre le cancer à l’âge 85 ans », a déclaré le porte-parole de la Fondation FW de Klerk, Dave Steward.

De Klerk, un acteur clé de la transition du pays vers la démocratie, a été chef de l’État de septembre 1989 à mai 1994 et est devenu l’un des deux vice-présidents du pays après les premières élections démocratiques multiraciales d’avril 1994.

Fils d’un sénateur et ministre du Parti national dissous en 2005, De Klerk est entré au Parlement en 1972 après avoir suivi une formation d’avocat.

Il a été nommé au Cabinet du Premier ministre John Vorster en 1978 et a occupé divers portefeuilles, dont celui de ministre de l’Éducation nationale.

Il a succédé à PW Botha à la tête du Parti national en février 1989, après que ce dernier ait subi un accident vasculaire cérébral et démissionne de la direction du parti.

Le prix Nobel de la paix 1993 a été décerné conjointement à De Klerk et Nelson Mandela, qui est devenu l’année suivante le premier président démocratiquement élu du pays.

De Klerk est devenu le premier chef de l’opposition après les élections et a dirigé son parti du gouvernement d’unité nationale en juin 1996. Il a pris sa retraite de la politique en août 1997.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page