Affaire Ghosn: ses avocats japonais ont pris une décision

L’avocat japonais, Junichiro Hironaka, de Carlos Ghosn, a annoncé jeudi le retrait de tout son cabinet de l’ensemble du dossier Ghosn.

Cette annonce fait suite à la fuite au Liban de l’ancien patron de Renault-Nissan. “Aujourd’hui, nous avons remis au tribunal de Tokyo une lettre de démission de tous les avocats du cabinet Hironaka pour l’ensemble des affaires concernant Carlos Ghosn”, a précisé cet avocat de 74 ans dans un communiqué.

“Il n’y aura pas de conférence de presse à ce sujet”, a-t-il ajouté. En décembre, il s’était dit “abasourdi” par la fuite de Carlos Ghosn.

Deux autres cabinets d’avocats japonais, celui de Hiroshi Kawatsu et celui de Takashi Takano, travaillaient aussi depuis un an avec Hironaka pour défendre Carlos Ghosn, visé par quatre inculpations au Japon.

L’équipe de défense avait refusé, la semaine dernière, la saisie d’un ordinateur et autres objets utilisés par Carlos Ghosn avant sa fuite au Liban.

Ghosn devait être jugé en même temps que son ancien bras droit Greg Kelly et Nissan dans le volet de l’affaire concernant les minorations de rétributions. Ghosn étant absent, seuls les deux autres seront jugés, car le droit pénal japonais ne prévoit pas de procès par contumace dans ce cas de figure.

Par ailleurs, la justice libanaise avait interdit, jeudi dernier, à l’ex-patron de Renault-Nissan, de quitter le pays, après un interrogatoire par le parquet général au sujet d’une demande d’arrestation d’Interpol.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Liga: six dirigeants du FC Barcelone démissionnent

Six dirigeants du FC Barcelone ont présenté, jeudi soir, leur démission en protestation contre la gestion du président du club, Josep Maria Bartomeu.