737-MAX: Boeing va indemniser les familles des victimes

©DR

Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé, mercredi, la création d’un fonds de 100 millions de dollars pour répondre aux besoins des familles et des communautés touchées par les crashs de ses deux avions 737-MAX opérés par les compagnies indonésienne Lion Air et Ethiopian Airlines, qui ont coûté la vie à 346 personnes.

Cette somme permettra aux familles touchées de faire face aux dépenses d’éducation, aux difficultés et aux frais de subsistance qu’elles rencontrent, ainsi que de répondre aux besoins des programmes communautaires et d’accompagner le développement économique des collectivités concernées, a indiqué Boeing.

Le constructeur américain a également fait savoir qu’il œuvrera localement en partenariat avec les autorités et des organisations à but non lucratif pour répondre de façon optimale à ces besoins, précisant que cet investissement initial s’échelonnera sur plusieurs années.

“Tous les employés de Boeing sont dévastés par les pertes tragiques en vies humaines provoquées par ces deux accidents. Ces pertes continueront de peser lourdement sur nos cœurs et de meurtrir nos esprits pendant de nombreuses années. Nous présentons à nouveau nos plus sincères condoléances aux familles et aux proches des personnes qui ont péri à bord de ces avions, et nous espérons que cette première initiative pourra leur apporter un peu de réconfort”, a déclaré le Président-directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, dans un communiqué.

Et d’ajouter que conformément aux procédures relatives au versement de dons par des employés de Boeing, les salariés du Groupe auront également la possibilité de participer aux initiatives mises en œuvre en faveur des familles et des communautés touchées par les accidents. Boeing doublera le montant des dons versés par ses employés jusqu’au 31 décembre 2019.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau coup dur pour Boeing

La compagnie à bas coûts Norwegian a annoncé mardi la suspension de tous ses vols transatlantiques depuis l'Irlande vers les Etats-Unis et le Canada, invoquant les déboires du Boeing 737 MAX.