Ziane réagit à sa condamnation

L’inénarrable Mohamed Ziane a écopé de trois mois de suspension par la Cour d’appel de Rabat. L’avocat est accusé d’abus professionnels, d’allégations sans fondement, de comportements contraires à la déontologie et de propagation d’informations mensongères.

Dans une déclaration à Le Site Info, Me Ziane se dit étonné par le verdict du tribunal, dont il ne connait pas encore les détails. De même qu’il dit en ignorer les raisons et la partie ayant porté plainte à son encontre.

Mohamed Ziane se demande également s’il lui est reproché un comportement personnel inadéquat ou une attitude jugée inappropriée dans le cadre de la défense d’un client. S’il s’agit du deuxième cas, l’avocat n’a pas hésité à’utiliser une des nombreuses expressions du cru dont il est friand. On pourrait traduire cette expression par l’euphémisme suivant: « Ils feraient mieux d’aller voir ailleurs si j’y suis! » (en darija, « yamchiw ijam3ou nbag, hssane lihom!).

Il est à signaler que la décision du procureur général de suspendre Me Ziane pour une durée de trois mois aurait pour cause ses dires d’avoir reçu une lettre de Nasser Zefzafi de la prison de Oukacha. Fait qui a été démenti, via un communiqué, par la Direction des prisons (DGAPR).

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page