Zefzafi aurait rejeté des offres alléchantes pour clamer l’indépendance du Rif

Des sources proches du dossier des activistes du Rif, détenus à Oukacha, indiquent que des pressions énormes avaient été exercées sur Nasser Zefzafi pour transformer les manifestations de protestation en mouvement indépendantiste. Aussi, des milieux basés à l’étranger lui auraient proposé des sommes importantes afin d’abandonner les revendications sociales et brandir des slogans purement séparatistes.

Les mêmes sources indiquent que le téléphone de Zefzafi a été mis sous écoute sur ordre du premier président de la Cour d’appel d’Al Hoceima. Les services de sécurité ont systématiquement analysé ses entretiens téléphoniques avec des individus résidant dans des pays étrangers. Il en est ressorti que Zefzafi a toujours refusé de renier son attachement au Maroc, affirme hespress.com de sources bien informées.

D’ailleurs, précise l’avocat Saïd Benhamani, tous les autres détenus ont réaffirmé leur attachement à leur marocanité que ce soit devant le procureur ou devant le juge d’instruction.

En revanche, tous ou presque se sont plaints de pratiques dégradantes pour la personne humaine commises par les éléments de la police d’Al Hoceima avant leur transfert au siège de la BNPJ à Casablanca.

A rappeler que des proches de Zefzafi avaient indiqué qu’il était en désaccord profond avec les initiateurs de la conférence de Madrid organisée le les 20 et 21 mai dernier et dont l’ordre du jour comprenait un point concernant l’indépendance du Rif.

T.J.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page