Zefzafi and Co: le rapport médical est fin prêt

nasser zefzafinasser zefzafi

Sur demande du parquet de la Cour d’appel de Casablanca et sous la supervision du Conseil national des droits de l’Homme, 36 détenus du Hirak d’Al Hoceima ont subi des expertises médicales.

Pour le groupe de Zefzafi et de ses co-détenus à Oukacha, qui sont au nombre de 19, c’est le professeur Hicham Bnaich et le docteur Abdallah Dami de l’institut médico-légal du CHU Ibn Rochd qui ont ausculté les prévenus.

Selon, l’avocat Saïd Hammani, ces expertises ont démontré que les activistes présentaient de hématomes et des blessures de différents degrés qui prouvent qu’ils ont subi des violences au moment de leur arrestation par les forces de l’ordre.

Et d’ajouter que ces marques et séquelles des actes de violence imposent éventuellement des poursuites judiciaires contre les personnes qui les auraient commis. Pour cela et au vu des conclusions finales du rapport, il conviendrait d’ouvrir une procédure pénale contre les auteurs de ces violences.

T.J.

Suggestions d’articles

Hirak: Amina Bouayach rencontre les familles des détenus

Amina Bouayach, présidente du Conseil national des droits de l'Homme, a reçu des membres des familles de détenus du Hirak du Rif.