Voie express Tiznit-Laâyoune : le chantier avance à un rythme soutenu

Les chantiers de la voie express Tiznit-Laâyoune avancent à un rythme soutenu dans le périmètre de la région Guelmim-Oued Noun.

Cet axe s’étend sur une distance de 340 km entre Tiznit jusqu’à Oued El Ouaer (province de Tan-Tan), pour un coût estimé à 3,4 milliards de dhs, sur un budget global du projet de près de 10 milliards de dhs.

Le taux d’avancement du premier tronçon de cet axe, allant de Tiznit à Sidi Ifni (37 km) a atteint 41%, et celui du deuxième tronçon entre Sidi Bounaâmen et Andja (39 km) 10%, selon Yassine Zitoune, chef de la division nord des travaux à la direction provisoire chargée de l’aménagement de la route nationale No 1 entre Tiznit et Dakhla.

Pour les 3ème et 4ème tronçons, entre Andja et Guelmim (38,8 km) et entre Guelmim et Zrouila (22,6 km), le taux d’avancement est de l’ordre respectivement de 13% et 92%, a ajouté M. Zouiten.

Sur les autres tronçons, de Tan-Tan jusqu’au territoire de la province de Laâyoune, les travaux avancent à un bon rythme pour être livrés dans les délais.

M. Zouiten a relevé que le tronçon entre Tiznit et l’entrée sud de Guelmim sur 144 km est érigé sur un nouveau linéaire et avec les normes d’une autoroute.

Concernant les 13 ouvrages d’art prévus sur cet axe, certains chantiers sont en cours d’exécution, alors que les marchés d’autres ouvrages sont en phase de validation.

Le projet de voie express Tiznit-Dakhla se décline en deux composantes : dédoublement de la route nationale No 1 entre Tiznit et Laâyoune, sur 555 km, et élargissement à 9m de la voie entre Laâyoune et Dakhla sur une distance de 500 km.

Ce chantier stratégique s’inscrit dans le cadre des projets intégrés de développement des provinces du Sud prévus par le nouveau modèle de développement lancé par SM le Roi Mohammed VI à Laâyoune à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte.

Articles similaires

Suggestions d’articles