Voici pourquoi l’acteur marocain Abdessamad El Ghorfi va recourir à la justice

L’acteur marocain Abdessamad El Ghorfi, alias « Lamkhantar », a été victime de harcèlement, lundi dernier, jour de la célébration de l’Aïd Al-Fitr, perpétré via certaines pages sur Facebook.

En conséquence, l’artiste a déposé plainte auprès des services sécuritaires à l’encontre de ces personnes qui lui « déclarent la guerre », via les réseaux sociaux, à cause de ses photos personnelles qu’il publie. Aussi, Abdessamad El Ghorfi évoque-t-il l’article 2-447 du Code pénal qui stipule que « quiconque, par quelque moyen que ce soit, y compris les systèmes d’information, diffuse ou distribue une composition consistant en une déclaration ou une image, sans son consentement, est puni d’emprisonnement de un à trois ans et d’une amende de 2000 à 20000 dirhams ».

« Lamkhatar » a aussi précisé qu’il s’est rendu à la préfecture de la Sûreté nationale en soulignant: « De nombreuses pages Facebook ont grandement et sciemment exagéré en harcèlements et intimidations à l’encontre d’autrui dans le dessein d’obtenir des gains sonnants et trébuchants. Pour ma part, je récuse tout harceleur envieux et, Dieu merci, il existe des lois dans notre pays! ».

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page