Voici la date des élections législatives 2021 au Maroc

Quelques mois seulement nous séparent des prochaines élections législatives. D’après une source de Le Site info, ces élections se dérouleront en septembre prochain. Dans 8 mois, les Marocains seront donc appelés aux urnes pour élire leurs députés.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a annoncé que les tableaux rectificatifs provisoires ont été mis à la disposition du public pour consultation jusqu’au 17 janvier courant.

« À l’issue des réunions tenues par les Commissions administratives, sous la présidence des magistrats, dans l’ensemble des communes et arrondissements du Royaume, à l’occasion de la révision annuelle ordinaire des listes électorales générales, lesdites Commissions ont procédé, le 10 janvier, au dépôt des tableaux rectificatifs provisoires, qui comprennent les décisions qu’elles ont prises concernant les nouvelles demandes d’inscription et les demandes de transfert d’inscription qui leur ont été présentées ainsi que les radiations et les rectifications effectuées, et ce dans les bureaux des autorités administratives locales et dans les services des communes et arrondissements », indique le ministre dans un communiqué.

« Lesdits tableaux rectificatifs provisoires ont été mis, en plus des listes électorales de l’année dernière, à la disposition du public jusqu’au 17 janvier », relève la même source, faisant savoir que « les personnes intéressées peuvent les consulter sur place durant les horaires officiels de travail ».

Par ailleurs, le ministre rappelle que les citoyennes et citoyens non-inscrits sur les listes actuelles, répondant aux conditions légales, et n’ayant pas pu présenter leurs demandes d’inscription avant la fin du mois de décembre dernier, doivent présenter leurs demandes auprès des bureaux de l’autorité administrative locale la plus proche de leur lieu de résidence ou à travers le site électronique dédié aux listes électorales générales « www.listeselectorales.ma », et ce au cours de la période allant du 18 au 24 janvier courant.

Toute personne estimant que son nom a été radié de la liste électorale de manière illégale par la Commission administrative est en mesure de demander à la même commission et dans le même délai la réintroduction de son nom dans la liste électorale, souligne le communiqué.

H.M.

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page