Visas Schengen: l’UE annonce de nouvelles mesures

La Commission européenne vient de proposer des modifications visant à perfectionner le système d’information sur les visas. Il s’agit des bases de données contenant des renseignements sur les personnes qui introduisent des demandes de visas Schengen.

L’objectif est de mieux répondre aux défis que posent la sécurité et les migrations et d’améliorer la gestion des frontières extérieures de l’UE.

Selon la Commission européenne, ces changements permettront notamment de vérifier de manière plus approfondie les antécédents des demandeurs de visa et de combler les lacunes en matière d’informations liées à la sécurité grâce à un meilleur échange d’informations entre les États membres.

l’objectif est aussi de renforcer la capacité de l’UE en matière de prévention de la criminalité. L’office européen de police “Europol” aura désormais un accès plus structuré au système d’information sur les visas afin de prévenir et détecter les infractions terroristes et autres délits graves.

“Chaque année, des millions de ressortissants de pays tiers entrent sur le territoire de l’Union européenne avec un visa, que ce soit pour un court séjour ou pour une période plus longue”, a déclaré le commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, soulignant que grâce à la modernisation du système d’information sur les visas, “nous allons remédier aux lacunes de nos systèmes d’information et nous procurerons aux autorités chargées des visas et aux garde-frontières les renseignements dont ils ont besoin”.

Et d’ajouter: “les criminels et les terroristes potentiels ne doivent pas pouvoir entrer en Europe sans être inquiétés”. Le système d’information sur les visas est une base de données de l’UE qui relie les garde-frontières postés aux frontières extérieures de l’UE aux consulats des États membres partout dans le monde.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les Marocains, premiers naturalisés de l’UE (DOCUMENT)

Le Centre de recensements européens vient de révéler que les Marocains détiennent la première place parmi les ressortissants étrangers ayant obtenu l'une des nationalités d'un pays de l'UE.