Visas: après les promesses, l’Espagne passe à l’action

Bonne nouvelle pour les Marocains. Le ministère des Affaires étrangères espagnol a annoncé qu’il allouera 89.460 euros à un nouveau système de gestion des rendez-vous pour ses 130 bureaux consulaires afin d’accélérer les procédures de visas et autres.

Le contrat, qui a été officialisé cette semaine, a été attribué à la société Tecnologías Plexus SL, rapporte Europa Press. La société sera responsable du service de gestion des rendez-vous par internet des 129 bureaux situés en dehors de l’Espagne, ainsi que celle du bureau central de Madrid.

Dans le cahier des charges du contrat, le ministère de tutelle espagnol indique clairement son intention d’offrir un service de qualité et ambitionne “d’améliorer et de préserver l’image de l’Espagne à l’étranger”. Le but de cette opération est “d’éliminer toute fraude potentielle et éviter toute ingérence de tiers”. En outre, ce système permettra “un contrôle plus important des demandes”.

Et d’ajouter que le ministre des Affaires étrangères Josep Borrell, a reconnu devant le Sénat que les consulats sont “saturés” et qu’ils ont besoin de plus de personnel et de ressources, car ils ne peuvent pas “offrir le meilleur service dans les meilleures conditions”.

Il s’est rendu la semaine dernière au Maroc pour rencontrer les consuls d’Espagne à Rabat, Casablanca, Tanger, Tétouan, Nador, Agadir et Larache, afin de prendre connaissance de la situation de plus près.

Josep Borrell avait récemment déclaré à Rabat, que son pays s’engage à renforcer les prestations consulaires au Maroc, face à la croissante demande de Visas Schengen auprès des consulats d’Espagne au Royaume.

Lors d’un point de presse à l’issue de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, Borrell avait reconnu que le système consulaire espagnol est “débordé”.

“Cette année nous recevrons 250.000 demandes de visas, c’est à dire une augmentation annuelle de 10% au cours des dernières années”, a expliqué le ministre espagnol. Il avait alors assuré que les services consulaires espagnols dans le Royaume feront de leur mieux pour surmonter cette situation.

Notons que le tourisme marocain en Espagne en 2018 a été, pour la première fois, plus important que dans le sens opposé (de l’Espagne vers le Maroc), selon des données provisoires des différentes administrations du pays ibérique.

Ces dernières semaines, les regards se sont tournés vers le consulat de Casablanca, où le problème du manque de rendez-vous pour les visas s’est posé avec beaucoup d’insistance. Le problème du retard pour les visas sera-t-il finalement réglé grâce à ce nouveau système? La réponse sera connue dans quelques semaines…

A.K.A.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Fès: il brûle sa femme avec de l’huile pendant son sommeil

Les autorités de Fès ont mis la main lundi sur un individu accusé d’avoir brûlé sa femme.